Nouvelles du chantier

Après des années de travail acharné, c’est finalement en avril 2013 que les travaux de construction du projet d’habitations Ste-Germaine-Cousin ont commencé. L’entrepreneur a installé ses roulottes et barricades, des pieux ont été enfoncés dans le sol pour soutenir une partie du bâtiment et on a enfin débuté la construction de la fondation, des colonnes et des planchers de béton;  le tout devrait se poursuivre jusqu’en décembre 2014.

Image

Après quatre mois de travaux, les lourdes fondations sont maintenant pratiquement terminées. À vol d’oiseau, on commence à distinguer la forme courbe de l’implantation du bâtiment. Les travailleurs s’affèrent maintenant à couler les colonnes, les dalles de planchers, et les murs de cisaillement. Les colonnes et les murs de béton du rez-de-chaussée sont presque complétés; l’édifice continue donc de s’élever lentement, mais sûrement.

Image

Image

Pour les curieux qui s’interrogent, les éléments de béton verticaux, éléments essentiels, qui dépasseront des planchers durant la construction sont des murs de cisaillement. Ils servent à stabiliser le bâtiment, à assurer que tous les étages se tiennent bien ensemble, sans bouger les uns par rapport aux autres, et à fournir la résistance nécessaire afin d’éviter que le bâtiment ne se torde ou bouge abusivement en cas de séisme. La cage d’ascenseur, qu’on verra aussi ressortir comme un élément de béton très important par rapport aux colonnes régulières, accomplit le même rôle que les murs de cisaillement.

Pour ce qui est de l’église, les cloches ont été décrochées et rangées en lieu sûr, et les travaux de réfection de la toiture sont en cours. Comme on n’y trouve plus aucune trace d’amiante, l’église a aussi été débarrassée des derniers placardages et des toiles qui la maintenaient fermée, ne conservant maintenant que les éléments de béton qui doivent rester en place jusqu’à la fin des travaux. Dans l’attente des grandes surfaces vitrées qui complèteront l’enveloppe du bâtiment une fois installées, il est possible de profiter de l’aspect très sculptural des quatre immenses pans de béton, presque suspendus dans les airs, et entre lesquels on entrevoir la lumière naturelle (et occasionnellement quelques pigeons).

Image

D’autres nouvelles du chantier suivront!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s