Une grue dans le ciel de Pointe-aux-Trembles

Une grue dans le ciel de Pointe-aux-Trembles, on ne voit pas souvent cela!!  

L’imposante structure de béton du nouvel édifice est maintenant complètement coulée.  On peut ressentir la présence qu’aura l’immeuble sur le site et la place qu’il prendra auprès de ses voisins.  Il animera la rue par sa hauteur et par ses couleurs.  La courbe de béton enveloppe déjà l’église blanche des années 60.  L’église, qui est en attente de ses nouvelles majestueuses fenêtres, est mise en valeur par ce nouveau mur urbain qui occupe le site.

Ste-Germaine-18

De nombreuses équipes se relaient sur le chantier; les coffreurs, qui apportent et installent les panneaux pour couler le béton, se coordonnent avec le sous-traitant en armature, qui plie et placent toutes les tiges métalliques.  Ce sont elles qui procurent la résistance au béton pour que celui-ci ait la force et la souplesse nécessaires de supporter toutes les personnes, les objets et les aménagements intérieurs.  Les équipes d’électriciens, de plombiers et de ventilation ont commencé à installer les entrées électriques, les entrées d’eau, les sorties d’égouts et les nombreux équipements dans la salle des machines de la nouvelle construction.

P1150705

Du béton Contempra a été utilisé, celui-ci dégage moins de CO2 que les bétons utilisés couramment.  Il ne coûte pas plus cher, ou presque, et est aussi performant, bien qu’il reste peu connu.  En fait, c’est le ciment Portland, qui compose de 8 % à 11 % du béton; il est composé d’une plus grande proportion de calcaire, ce qui permet de diminuer l’énergie de production de ce composé très énergivore.  80 % de l’énergie intrinsèque du béton provient de l’énergie nécessaire à la fabrication du ciment.  Ce n’est donc qu’une question de temps avant que le béton Contempra ne devienne la norme dans la construction.  Par exemple, les récentes constructions du CUSM et du CHUM ont utilisé ce type de béton (Lemieux, 2013).

En parlant de mesures écologiques, mentionnons également que le forage des puits de géothermie est en cours. Un test de conductivité du sol a pu déterminer que même si le sol n’est pas des plus optimum, les puits suffiront au chauffage et à la climatisation des parties communes pour lesquels ils étaient prévus.  Les 25 puits ont été forés à près de 130 mètres (430 pieds) de profondeur, dans la partie avant du site, sous la surface gazonnée.   Une distance de sécurité a été planifiée afin de ne pas percer l’immense conduite souterraine de la Ville de Montréal qui passe à 60 mètres (200 pieds) de profondeur sous une partie du site.

Le chantier commence déjà à s’intensifier à l’approche de l’hiver.  L’entrepreneur a réussi à terminer sa structure avant les temps froids; couler du béton en hiver coûte beaucoup plus cher que durant les temps cléments de l’été.  Les murs extérieurs et les colombages  des murs intérieurs s’érigent présentement. De nombreuses fenêtres seront bientôt installées.  La course pour éviter d’avoir trop froid est lancée.

P1020126_01

 

Lemieux, , G., (2013) Prescrire le ciment Contempra. Le magazine Construction, automne 2013.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s